Perspective binoculaire

Toile commentée

MADELEINE ET STEINWAY... EN HOMMAGE À PROUST

Suite à l’agressive intervention d’une noble dame qui déplorait que les toiles de Sauteur n’aient pas de dimension intellectuelle, l’artiste, qui raffole de ce genre de situation, se plut à lui répondre en composant MADELEINE ET STEINWAY.Lorsqu’on observe l’espace cadré par le cache (Fig. 1 et Fig. 2), les lettres INWAY & SON du prestigieux logo apparaissent à nos deux yeux. Si on ferme l’oeil droit, le « I » de l’extrême gauche disparaît et si on ferme l’oeil gauche, c’est le « N » situé à l’extrême droite qui disparaît. Ce qui prouve que nous sommes en présence de deux images et celle qui résulte de cette superposition est la plus intense. Proust, dans A la recherche du temps perdu soutient que l’émotion la plus intense naît de la superposition de la sensation présente à celle du souvenir. En hommage à l’écrivain, l’artiste déposera sur le clavier la légendaire madeleine.Voilà pour la dimension intellectuelle. Cette facétie profirera à l’artiste. Il déduira que si la ligne qui sépare les touches si et do n’est, à l’instar du « N », visible qu’avec l’oeil gauche, elle fuira vers le point de fuite de ce dernier et par conséquent traversera le centre... Et dépassera l’entendement.


     fig 1          fig 2   


albert  sauteur


Toutes les images de ce site sont
protégées par le droit d'auteur et
sont la propriété d’Albert Sauteur.
Toute utilisation même partielle
sans le consentement de l'auteur
est prohibée.